Aller au contenu

11 février 2016

Remise en cause de l’assujettissement d’une vente à la TVA – restitution de la TVA à l’acquéreur

img

 

Dans une affaire où la vente d’un immeuble a été soumise à tort à la TVA et où l’acheteur s’est ensuite vu réclamer, par le notaire, un montant supplémentaire de taxe de publicité foncière (i.e. la différence entre le taux normal et le taux réduit applicable aux ventes soumises à la TVA), le juge a considéré que l’acheteur était en droit de réclamer au vendeur l’intégralité de la TVA initialement versée dès lors que l’acte d’origine faisait distinctement ressortir le montant de la taxe.

A noter que la décision n’indique pas si l’acheteur était ou non un professionnel.

La clause prix était, quant à elle, tout à fait habituelle.

Une telle solution invite les rédacteurs d’actes à prévoir des clauses de changement de régime fiscal indiquant clairement les conséquences résultant de la remise en cause de l’assujettissement de la vente à la TVA.

 

Les commentaires sont fermés.